Chambre minimum

Frédéric Dumont

« J’ai passé la fin de semaine à lire avec plaisir le nouveau recueil du poète Frédéric Dumont, Chambre minimum. Je vous invite à y plonger pour savourer cette nouvelle poésie québécoise à la fois tendre, sensible et surréaliste. Je vous offre cet extrait que j’ai adoré : "Elle attache ses lacets au milieu du cratère. C’est son style. Les gens négocient son nom à la hausse. Un jour, je décide de l’imiter. Comme souvent, je m’abstiens. Je soulève simplement notre bicyclette et je conduis les kilomètres vers la fin." (p.36) »
Mathieu

Autres suggestions de Mathieu