« Le sans-papiers »

Lawrence Hill
Éditions Pleine Lune
Parution août 2016
29.95$

À la suite de l’immense succès d’Aminata, Lawrence Hill revient en force avec Le Sans-papiers. Identité, appartenance et exclusion sont des sujets au cœur de son univers romanesque. Avec Le Sans-papiers, il s’intéresse au sort des migrants venus des pays pauvres chercher asile dans les pays riches.

Ce roman raconte l’histoire de Keita Ali, un jeune coureur clandestin qui lutte pour survivre dans un pays qui ne veut pas de lui. Le roman se déroule en 2018, dans deux pays fictifs : Libertude et le Zantoroland.

Menacé de mort au Zantoroland, Keita se réfugie à Libertude, pays prospère où des politiciens mènent une chasse sans merci aux sans-papiers. Toujours aux aguets, il doit se méfier de tous ceux qui croisent sa route. Mais il y a pire encore : sa famille est en danger, et il est le seul à pouvoir la sauver. Il lui faut gagner des courses, gagner de l’argent. Vite. Il court pour elle, il court pour sa survie. Il court.

Mené à vive allure, Le Sans-papiers nous plonge dans un suspense palpitant, construit sur un entrelacement de voix et de destins, avec en toile de fond le portrait d’une société en crise minée par la corruption et divisée sur des questions d’immigration et d’exclusion. Lawrence Hill dépeint avec acuité les conditions de vie de tous les Keita de ce monde, de tous ces sans-papiers, ces oubliés qui vivent parmi nous.

Paru en anglais sous le titre The Illegal, ce roman a remporté le prix «Canada Reads 2016» décerné par la CBC. En 2009, Aminata, ce gand roman sur l’esclavage, gagnait aussi le «Canada Reads» et remportait, en 2013, le «Combat des livres» de Radio-Canada. Le National Post et le Globe and Mail ont choisi Le Sans-papiers parmi « les meilleurs livres de l’année » en 2015. Une adaptation télévisuelle de ce roman est en cours.