Même dans le futur, les histoires commencent par « Il était une fois »

Cinder
Marissa Meyer
PKJ

À New Beijing, Cinder vit avec sa belle-mère et les deux filles de cette dernière depuis que son père est décédé. Mais puisqu’elle a été reconstruite artificiellement suite à un grave accident, la jeune fille est traitée comme une moins que rien par celle qui en a la charge. Forcée de travailler, Cinder est considérée comme la meilleure mécanicienne du royaume. C’est d’ailleurs pour ça que Kai, le fils de l’Empereur, désire lui confier son androïde personnel. Et alors qu’il tombe tranquillement sous le charme de celle qui lui cache sa réalité de cyborg, mi-humaine, mi-robot, il est loin de se douter que Cinder possède un secret qui pourrait tout changer quand Levana, la terrible reine de la Lune, viendra lui proposer une alliance qu’il n’est malheureusement pas en mesure de refuser…

Premier tome de la série des Chroniques lunaires, qui à la particularité de s’inspirer des contes classiques, Cinder, dont la trame s’inspire du conte de Cendrillon, nous entraîne dans un univers où les humains sont parfois modifiés et où les serviteurs sont des androïdes. Marissa Meyer écrit avec efficacité, et le roman au rythme enlevant reste accessible aux lecteurs intermédiaires malgré la longueur du récit.

J’ai beaucoup aimé ce roman, ainsi que la suite, Scarlet, qui s’inspire du Petit chaperon rouge. L’auteur réussi le défi d’utiliser le conte classique de façon tout à fait originale.

À lire!